Vous souhaitez comprendre le rôle de l'avocat en droit public? Voici quelques explications sur cette matière juridique méconnue et parfois complexe.

Qu'est-ce que le droit public?

Qu'est-ce que le droit public?


Le droit public dans une définition restreinte représente l’ensemble des règles relatives au fonctionnement et l’organisation des administrations publiques.


Les administrations publiques principales sont l’État, les Régions, les Départements, les Intercommunalités, les Communes, les établissements publics…


Des textes juridiques variés


Au titre du droit public, on peut notamment évoquer les sources suivantes : la constitution, le Code général des collectivités territoriales, le Code général de la propriété des personnes publiques, le Code de la commande publique, le Code de l’urbanisme…


code de l'urbanisme

Exemple de cas concret :


A titre d’exemple si une Intercommunalité entend modifier son plan local d’urbanisme (PLU), elle devra adopter une délibération conformément au code général des collectivités territoriales, la procédure d’évolution de modification du PLU sera régie par le code de l’urbanisme, le recrutement d’un bureau d’études afin de mener les analyses techniques devra respecter le code de la commande publique…


Le droit public est donc une matière juridique très large.


Compétences d'un avocat en droit public

L’avocat peut intervenir en conseil de la collectivité afin d’anticiper les difficultés juridiques futures.


En cas de litige entre une personne publique et une personne privée ou entre personne publique, le différend sera principalement tranché par le juge administratif.


La juridiction administrative est organisée de manière pyramidale, les juridictions ordinaires sont par principe : en première instance les tribunaux administratifs, en appel les cours administratives d’appel, et en cassation le Conseil d’Etat ; les juridictions ordinaires sont complétées par des juridictions administratives spécialisées.


La procédure devant les juridictions administratives est régie par le code de justice administrative.


La représentation par un avocat spécialisé en droit public est parfois obligatoire et toujours conseillée.

De nombreux cabinets en France sont dédiés au droit public (notamment expropriation, préemption ou encore maîtrise foncière), on peut citer le cabinet Richer & Associés à Paris ou encore le cabinet Drevet à Bordeaux.


La procédure étant écrite, il convient de déposer un mémoire pour faire valoir ses demandes au regard des arguments développés.


Le délai moyen d’une instance devant un degré de juridiction administrative est de 1 an.


La procédure administrative, notamment en urbanisme, contient un certain nombre d’obligations dont le non-respect est sanctionné par l’irrecevabilité de la requête.

Pour assurer la rentabilité de leurs activités, les PME doivent placer leur clientèle au cœur de toutes leurs actions. Qualité des produits et services, disponibilité, tarification : tous les facteurs qui influencent le fonctionnement de la firme doivent s’adapter aux besoins des cibles. Par ailleurs, ces dernières adorent se faire offrir des goodies. Les entreprises peuvent donc profiter des prochaines fêtes de fin d’année, pour gratifier leurs clients de ces gadgets. Lesquels alors choisir pour véritablement impressionner les bénéficiaires ? Point sur les cadeaux clients les plus originaux.


Quel goodies offrir?

Goodies : que comprendre ?


Cet anglicisme est un jargon qu’emploient les spécialistes du marketing d’entreprise, pour désigner les objets publicitaires, distribués gratuitement. L’objectif de ces goodies, à l’effigie de l’entreprise, est d’améliorer l’image du commerçant auprès de ses prospects et clients fidèles.


Il faut préciser que cette pratique a été importée en France, au début du 19è siècle, à l’occasion de la révolution industrielle. Mais elle était en vogue en Grande-Bretagne, depuis la fin du 18è siècle, grâce à son inventeur : Josiah Brown. En effet, ce fabricant de cigares avait eu la brillante idée de marquer ses produits, des initiales de ses clients. Cette trouvaille a plu à ces derniers qui ont multiplié les commandes. Le monde professionnel a donc finalement adopté cette stratégie comme moyen de visibilité, vu son succès. Cependant, étant donné que de nombreuses marques communiquent via les cadeaux clients, seules les plus créatives parviennent à retenir l’attention de la cible. Quels gadgets intéressent justement votre public ?


Les pendules et montres


goodies montre

Pour marquer l’esprit des clients, les TPE et PME doivent investir dans des objets publicitaires utiles aux destinataires. Mieux, ces cadeaux doivent être de bonne qualité afin que l’utilisateur puisse en bénéficier pendant longtemps. À ce titre, les montres et pendules sont des goodies très recommandables. Car, ces articles s’imposent dans la vie quotidienne des cibles. Ainsi, à force de s’informer régulièrement de l’heure qu’il fait, ces dernières se souviendront toujours de la marque. Elles la solliciteront, à chaque fois qu’elles auront besoin de ses services.


Les équipements sportifs


À l’ère du marketing digital, certains professionnels négligent les objets publicitaires. Cette stratégie peut s’avérer pénalisante pour leur visibilité. Etant donné que les goodies restent efficaces pour une campagne de proximité. Par ce moyen, le commerçant marque sa présence physique dans les foyers, les véhicules et lieux de travail. Ces cadeaux offrent donc une meilleure audience que celle des solutions alternatives.


Ceci étant, l’entreprise peut personnaliser des équipements sportifs à offrir à ses usagers. Il peut s’agit des maillots, des ballons, des trophées, des chasubles, des bas de football ou des gants de gardien de but. Ces articles peuvent être distribués à l’occasion du sponsoring d’un événement sportif ou dans le cadre d’une campagne publicitaire ordinaire. Grâce à ces produits, la firme prouve qu’elle promeut le sport, considéré comme une activité saine et bénéfique à la santé humaine.


Des objets verts


Les marques ont désormais besoin de se positionner sur des valeurs sociétales. Elles s’en servent pour attirer les prospects qui s’y identifient. Dans cette perspective, il est judicieux de communiquer autour de celles les plus en vogue. Parmi celles-ci, l’écocitoyenneté est un concept très apprécié du public. Afin d’insister sur cette qualité, les entreprises peuvent offrir aux clients des sacs et pochettes bio. Les utilisateurs en auront certainement besoin pour leurs petites courses.


Les plants d’arbre, les pots en céramique, les gobelets réutilisables et les chargeurs à induction en polyéthylène recyclé sont autant de goodies écologiques. En plus de leur fonctionnalité, ces cadeaux renforceront l’image de marque de la PME, dorénavant perçue comme un défenseur de l’environnement.


Des jouets pour enfants


goodies jouet

Vos clients apprécieront certainement les petits cadeaux à l’endroit de leurs enfants, à l’orée des fêtes de fin d’année. Pour ce faire, offrez-leur des jouets éducatifs. Ces supports publicitaires permettent d’ailleurs de communiquer autour de l’une de vos visions : le bien-être de toute la famille.


Mais quels jouets personnalisés concevoir pour plus d’effet ? En la matière, les fabricants rivalisent d’ingéniosité. Ainsi, les entreprises peuvent commander des cordes à sauter, des jeux de basket et de bulles, des raquettes de plage ou des skateboards.


Quelles techniques de marquage privilégier sur ses goodies ?


À présent que les PME sont informées des objets publicitaires les plus appréciés des prospects, il importe de maitriser les qualités d’impression sur goodies recommandables. Sur ce plan, il faudra choisir entre la sérigraphie, la gravure laser, la tampographie et le transfert laser.

Le Data Analyst est l'un des principaux métiers de la science des données, et occupe un rôle de plus en plus prépondérant en entreprise. Découvrez en quoi consiste cette profession, et comment commencer à l'exercer.


métier data analyst

À l'heure du Big Data, les entreprises disposent désormais de vastes volumes de données. En les analysant, il est possible de profiter de précieuses informations pour prendre de meilleures décisions, développer de nouveaux produits ou surpasser la concurrence.


Les Data Analysts ou analystes de données jouent donc un rôle majeur dans les entreprises de toutes les industries. Ils traitent, transforment, explorent les données et partagent leurs découvertes sous forme de visualisations. Au fil des années à venir, la demande va continuer à croître.


Afin de vous lancer dans une carrière tournée vers l'avenir, formez-vous au métier de data analyst. À travers ce dossier, découvrez en quoi consiste exactement cette profession.


Qu'est-ce que l'analyse de données ou Data Analytics ?


L'analyse de données est une discipline consistant à organiser, interpréter et visualiser des données de manière utile pour l'entreprise. Au fil des dernières décennies, ce domaine a beaucoup évolué. Toutefois, le principal objectif reste de dégager de précieuses informations à partir des données de toutes sortes.


De nombreuses entreprises utilisent l'analyse de données pour planifier la distribution de leurs produits. Il peut s'agir par exemple d'analyser les données de ventes en provenance de toutes les boutiques. En fonction du volume de ventes moyen de chaque produit pour chaque boutique, l'entreprise peut répartir ses produits de façon à optimiser les dépenses et à éviter le gaspillage.

Il ne s'agit que d'un exemple des innombrables possibilités offertes par l'analyse de données. Elle permet aussi de créer des campagnes de marketing ciblées, d'optimiser la chaîne logistique, de réaliser une maintenance prédictive dans les usines, de prioriser les traitements médicaux dans le secteur de la santé...


Analyste de données

Qu'est-ce qu'un Data Analyst ?


Le Data Analyst est le professionnel utilisant les techniques et outils analytiques pour transformer les données brutes en informations compréhensibles et exploitables. Son rôle est d'assembler les données, de les organiser et de mettre en lumière les tendances.


Par la suite, l'analyste produit des visualisations et des rapports. Il peut ainsi communiquer ses découvertes aux décideurs de l'entreprise.


Dans certaines entreprises, le Data Analyst est aussi chargé de mettre en place l'infrastructure de collecte de données. Il doit aussi maintenir les bases de données et utiliser des langages de programmation. Pour les postes les moins exigeants, la maîtrise de Microsoft Excel et SQL est suffisante.


Que fait un analyste de données au quotidien ?


Au quotidien, le Data Analyst effectue une large variété de tâches. En voici quelques exemples.

La collecte et l'agrégation de données est l'une des principales missions de l'analyste. Il peut collecter les données seul, ou à l'aide d'une équipe complète. Il observe, examine et déduit.


Les données peuvent provenir d'une large diversité de sources : sondages, logiciel CRM (comme Salesforce), réseaux sociaux, terminaux de paiement, équipement industriel, carnet de santé électronique, capteurs biométriques, objets connectés... à l'heure du numérique, de nouvelles sources de données émergent sans cesse.


Un autre rôle du Data Analyst est de concevoir et de maintenir des bases de données. Il doit mettre en place des processus permettant de stocker facilement des données, de les catégoriser et de les interroger. Il doit aussi résoudre tout problème éventuel de structure ou erreur de code. Pour cette mission, il collabore parfois avec un ingénieur des données.


L'analyste est aussi chargé de nettoyer les données. Cette tâche consiste à supprimer les duplicatas, les erreurs et les informations inutiles. Il est possible de réaliser ce travail manuellement, mais des outils et des techniques de programmation existent.


Différents outils lui permettent d'interpréter les données. Les programmes statistiques font partie de l'arsenal de l'analyste, au même titre que le langage de programmation Python et les logiciels comme Excel, Power BI et SAS. L'objectif ? Découvrir des tendances et des insights, et donner du sens aux données.


L'analyste de données travaille avec les différentes équipes de l'entreprise, notamment les ingénieurs et les décideurs, afin de créer des règles et des processus concernant la collecte et l'utilisation des données. Il documente ces règles afin qu'elles puissent être appliquées dans toute l'entreprise.


Enfin, le Data Analyst présente les résultats de ses analystes de données aux décideurs de l'entreprise. Pour ce faire, il crée des rapports ou des visualisations comme des diagrammes, graphiques et infographies afin de faciliter la compréhension.


Quelles sont les compétences de cet expert?


Le Data Analyst doit avoir de solides compétences en mathématiques et en statistiques. Même s'il n'a pas besoin du niveau d'expertise d'un Data Scientist, l'utilisation de formules et d'opérations est importante au quotidien. Les outils statistiques se chargent d'effectuer les calculs, mais l'analyste doit comprendre comment les formules sont utilisées et comment interpréter les résultats.


L'analyste doit aussi manier Excel, y compris les fonctions les plus avancées. Les techniques d'analyse et de modélisation du programme lui permettent d'organiser les données et de mieux détecter les patterns et les tendances.


La Data Visualization ou visualisation de données est une discipline importante à maîtriser. Pour cause, les diagrammes et les graphiques permettent de partager les informations avec les décideurs plus facilement que des feuilles de tableur complexes.


Les outils comme Tableau, Google Data Studio ou Jupyter Notebook permettent de créer aisément des visualisations digestes et compréhensibles. C'est une pratique très importante pour que les résultats des analyses soient exploités par tous les départements de l'organisation. En fonction des données à mettre en lumière et de l'audience, le Data Analyst doit choisir la représentation visuelle adéquate.


Ce professionnel détient aussi des notions de programmation, très utiles pour l'analyse de données. Un langage comme Python permet d'analyser les données, de créer des tableaux de bord, et d'effectuer des tests statistiques.


Enfin, l'analyste de données sait manier les outils de base de données comme MySQL et Oracle. Ces logiciels permettent de stocker et de gérer de larges volumes de données. Plutôt que de les organiser manuellement, elles peuvent être organisées de façon automatisée pour gagner en efficacité. À l'ère du Big Data, ces outils sont indispensables.


Vous savez désormais quelles sont les compétences du Data Analyst. Suivre une formation vous permettra de les acquérir, afin de commencer à exercer ce métier d'avenir !