Insectes xylophages, mangeurs de bois à éliminer

On constate souvent la présence d’insectes xylophages à des trous qui apparaissent à la surface du bois et de la sciure de bois autrement dit de la vermoulure. Les animaux xylophages sont ceux qui se nourrissent presque exclusivement de bois. Si les insectes adultes sont sans danger pour le bois, ce sont leurs larves qui se nourrissent de bois. En effet, ces dernières vivent dedans pendant des années jusqu'à ce qu’elles deviennent adultes en se métamorphosant. Aussi, si vos meubles, charpentes, planchers ou escaliers présentent des signes de ces insectes, il est temps d’agir en traitement curatif. Le traitement préventif est aussi à considérer pour éviter cette dégradation des bois. Tour d’horizon sur ces insectes xylophages, mangeurs de bois et sur comment les éliminer.


Le diagnostic de la présence d’insectes xylophages


Le diagnostic de la présence d’insectes xylophages se fait lorsqu’on constate des trous à la surface du bois et de la sciure de bois qu’on appelle communément vermoulure.

En fait, les trous sont creusés par les insectes adultes métamorphosés pour leur permettre de s’envoler à l’extérieur. Ceci après avoir vécu durant des années comme des larves à l’intérieur du bois dont elles se nourrissaient.


Dans ce domaine, il est utile de savoir identifier les principaux insectes à larves xylophages. On le fait à partir de la nature des trous creusés par ces insectes.


Capricornes


Des trous ovales d’environ 3 x 5 mm sont la marque des capricornes, qui ont une préférence pour les essences résineuses comme les épicéas, les sapins et les pins. Une bonne oreille percevra le son du grignotage


Vrillettes.


Des trous de sortie ronds de 4 mm de diamètre sont le signe de la présence de grosses ou petites vrillettes Là encore, une oreille fine percevra des coups sourds et réguliers. Autre indice, des galeries creusées en tous sens remplies de sciure grossière et non tassée.


Lyctus


Des petits trous de 1 mm de diamètre sont un indice de présence de Lyctus. Ces insectes xylophages sont amateurs des essences contenant de l’amidon comme le peuplier, le cerisier ou bien le hêtre. De plus, on observera que les galeries sont dans le sens de la fibre du bois et remplies de sciure fine comme de la farine.


Termites


Les termites ne sont pas faciles à repérer. Les signes d'infestation les plus fréquents sont les « cordonnets termites » à la surface des murs, du bois ou du sol.


Un autre signe révélant la présence de termites consiste à observer, auprès du bois endommagé avec des fissures, une sorte de poudre comme de la sciure. Dernier signe les excréments de termites que l’on repère généralement à proximité des éléments en bois.


Enfin, si poutres et charpentes sonnent creux ou si on peut enfoncer facilement un pointeau dans le bois, les termites ont bien mangé. Il est alors urgent d’agir d’une manière ou d’une autre.

On notera que les termites gagnent de plus en plus de terrain en France, plus de la moitié des départements sont touchés notamment dans le Sud-Ouest. À ne pas oublier que la Loi demande à ce qu’on déclare en Mairie la présence de termites. Car la lutte ne fait que commencer contre ces insectes xylophages.



Le choix d’une entreprise pour le traitement de charpente


Pour se débarrasser des insectes xylophages, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel certifié et de considérer d’autres critères.

  • La certification

L’entreprise doit être impérativement certifiée et validée par un organisme tiers tel que le Centre Technique du Bois et de l’Ameublement, le CTB-A+.

Cet organisme officiel vous assure un travail de qualité et du personnel qualifié. Ceci pour établir le diagnostic insectes xylophages et le respect de la législation.

En effet, le choix des traitements appliqués est fait en fonction de la situation et appliqué en toute sécurité. Ceci, au regard de leur impact sur la santé et sur l’environnement.

  • L’expérience

Une entreprise qui a de l’expérience en matière d’éradication des insectes xylophages saura mieux répondre à la situation et à vos attentes.

  • Le service après-vente :

Il faut aussi s’assurer que l’entreprise offre bien l’obligation d’intervenir durant la période de garantie.

  • Le rapport qualité/prix

Faire établir plusieurs devis détaillés sur les prestations et faire un choix, pas toujours au moins-disant.


Vous pouvez contacter une entreprise pour le traitement de votre charpente à Toulouse sur www.normhabitat31.com


Traitement curatif et préventif des insectes xylophages


Lutte contre les larves de coléoptères du Capricorne


Le bois est traité contre les larves de coléoptères du Capricorne par application en surface et, en cas d'attaque grave, par injection.

L'application du traitement de surface crée une barrière efficace sur l'élément en bois qui empêchera les larves pondues de croître. En effet, les coléoptères Capricorne accèdent au matériau de l'extérieur et déposent leurs larves dans les rainures ou trous à la surface du bois.

L'injection du traitement dans le bois est utilisée lorsque le bois est attaqué par des larves de Capricorne. Une fois à l'intérieur du bois, le traitement aura un effet insecticide sur les larves. Il est également préférable d'injecter le traitement dans les différents éléments qui composent une structure en bois. Comme les larves se déplacent à l'intérieur du bois, il n'est pas toujours possible de détecter leur présence dans tous les éléments du bois.

Enfin, l'application d'un traitement contre les coléoptères Capricorne par un professionnel agréé garantit que les matériaux en bois auront un niveau de performance pour résister aux larves de coléoptères Capricorne pendant au moins 10 ans.


Lutte contre les termites


Pour ce qui est de la lutte contre les termites, on utilise généralement deux techniques. Il s’agit de la barrière chimique ou de la pose de pièges/appâts anti termites.

La barrière chimique se fait par injection des produits insecticides dans les bois de construction, le sol et les murs

Les pièges chimiques ont un effet retard. Ce sont les termites ouvriers qui consomment la cellulose qui vont transmettre le poison ensuite aux autres termites, les jeunes, les soldats et la reine. Ainsi, la colonie va disparaître.

À noter qu’on peut allier les deux techniques.

Enfin, il faut souligner que le traitement doit être global pour être efficace. Les travaux du sol et des murs sont garantis 5 ans, ceux des bois sur une durée de10 ans.


À ce stade, il faut rappeler que les travaux sont parfois imposés par la Mairie pour éviter voire ralentir la propagation de ces insectes. Ainsi, les propriétaires peuvent être dans l’obligation de procéder, dans les 6 mois après la décision du Conseil Municipal, à la recherche de termites ainsi qu'à des traitements curatifs ou préventifs.

S'abonner à notre newsletter

© Éco Magazine - la fabrique de l'économie